Ingrédients naturels

LE VRAC : LA SOLUTION ÉCOFRIENDLY AU SUREMBALLAGE

Lorsqu’on veut se mettre au zéro déchet, on se rend vite compte que ce qui remplit le plus nos poubelles, ce sont les emballages, souvent inutiles des produits alimentaires et autres cosmétiques. La solution la plus simple pour remédier à cela ? Le vrac

Avec une croissance de 41% en 2019 et un chiffre d’affaire dépassant le milliard d’euros, le vrac poursuit son chemin dans les habitudes de consommation des français. Ainsi, 40% des foyers français déclaraient acheter des produits en vrac au début de l’année 2020. Même la grande distribution s’y est mise avec 70% des grandes surfaces possédant un rayon ‘vrac’. Enfin, si les produits les plus consommés restent les fruits et légumes secs ainsi que les céréales et les légumineuses, on observe une importante croissance des catégories non-alimentaires.

Donc, si se mettre au vrac semble évident quand on débute dans une démarche zéro déchet, la pratique n’est pas forcément simple et demande, au moins au début, un peu d’organisation.

 

Le plus simple est de commencer par les fruits, légumes et produits secs tels que les pâtes et le riz. Pour cela, avoir un cabas contenant des sacs en coton, ou à défaut en papier, de différentes tailles et éventuellement quelques boîtes hermétiques toujours sous la main permet de partir faire ses courses en étant équipé(e). 

Dans votre magasin habituel, repérez les zones de vrac (attention, certaines grandes surfaces mettent à disposition des sachets plastiques pour le vrac, ce qui évidemment n’est pas l’idéal). Pour les fruits et légumes, bannissez les offres emballées sous plastique. Si vous êtes prêt(e) à changer de magasin, vous pouvez vous aider de sites comme abracada-vrac.com qui recense les magasins proposant des produits en vrac.

 

Il vous faudra donc prendre de nouvelles habitudes, ce qui n’est pas toujours facile. C’est bien connu, les habitudes – surtout les mauvaises – ont la peau dure !

Une fois vos emplettes terminées, il vous faut transférer les produits dans des bocaux, en verre de préférence. A ce niveau, dans un souci d’hygiène, il est bon de veiller à laver ces contenants régulièrement à l’eau bouillante et de les étiqueter avec la date de péremption des produits qui doivent être affichées en magasin. 

Si vous ne trouvez pas certains produits en vrac, privilégiez les contenants en verre (en plus on peut les réutiliser !), puis en métal et éventuellement en papier. Bannissez surtout les emballages individuels et non recyclables. 

Au niveau budget, ayez en tête que les produits proposés en vrac (alimentaires mais aussi produits ménagers…) sont la plupart du temps BIO ou respectueux de l’environnement (heureusement !)… ce qui peut faire augmenter le prix. Il faudra ici faire un choix : ce qui est bon pour notre santé et notre planète ne l’est pas forcément pour notre portefeuille... 

 

Autre chose, qui peut être un avantage mais aussi un inconvénient : en achetant en vrac, on décide (à peu près) de la quantité que l’on achète : si cela évite le gaspillage, cela peut aussi provoquer quelques surprises au passage en caisse (il faut alors veiller à regarder le prix au kilo et faire des estimations). Enfin, on peut reprocher le manque d’information lié à l’absence d’étiquette aux produits en vrac, surtout au niveau des données nutritionnelles, utilisation et date de péremption.

Pour les produits les moins faciles à trouver, comme les gâteaux secs, on peut opter pour le fait maison afin de limiter les emballages (vous aussi vous avez remarqué la surenchère des marques courantes en termes de sachets dans un sachet…!!). 

Plusieurs solutions s’offrent ici à vous : faire des biscuits en grande quantité et les mettre dans des boîtes hermétiques : la bonne vieille boite à biscuit de grand-mère fera parfaitement l’affaire. Ou alors, vous pouvez, lorsque vous faites un gâteau, en faire deux ou trois puis les congeler : certains cakes supportent très bien d’être congelés et vous pourrez vous régaler tous les matins !

 

Le fait maison est central dans une démarche zéro déchet : il permet à la fois de limiter les déchets et de savoir exactement ce qu’il y a dans notre assiette. Là, des astuces permettent de passer outre ‘l’excuse’ du ‘mais je n’ai pas le temps de cuisiner tous les soirs !’ : 

  • pensez à faire des portions doubles lorsque vous cuisinez : congelez-en la moitié et cela fera un repas dans quelques mois (attention quand-même aux délais de conservation)

  • vous pouvez aussi faire des conserves, cela vous permettra de vous régaler de légumes de saison...hors saison : les haricots, côtes de blette… se conservent très bien.

  • conservez aussi des plats cuisinés : en hiver, un bocal de ratatouille, avec un peu de riz : c’est vite fait et bien fait. Vous pouvez faire de même avec la sauce tomate, la bolognaise… soyez créatif !

 

Si la démarche 100 % zéro déchet est très louable, c’est un objectif difficile à atteindre dans la vie de tous les jours : des produits comme les yaourts, source importante de déchets sont quand même bien pratiques et un gain de temps certain.

Malgré tout, chaque effort compte et il ne faut pas se mettre trop la pression au risque de tout abandonner rapidement.
Alors, en prenant son temps, on adopte petit à petit des gestes plus écoresponsables sans culpabiliser au moindre ‘faux pas’.

Épices dans Jars
 
 

DÉCOUVREZ NOS UNIVERS

Direction eucalyptus
Woman%20in%20a%20Greenhouse_edited.jpg
17847746765302699.jpg

LITTLE BY LITTLE

Être utile au monde
Concevoir et animer le premier réseau français engagé pour l'économie durable
de demain

LE LAB.

Le réseau français éco-responsable
engagé pour une économie durable

LE BLOG

Les Petites Choses
Les gestes pour un quotidien
éco-responsable

 
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Instagram


NOUS UTILISONS DES COOKIES AFIN DE VOUS PERMETTRE UNE EXPÉRIENCE OPTIMALE
ET DE VOUS PROPOSER  DES CONTENUS ADAPTÉS À VOS BESOINS
CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR +


I Mentions légales I Contact I

©2020 par Little BY Little. Créé avec Wix.com